Gestion de l'usure d'un SSD.
 

La gestion de l'usure d'un SSD passe par son contrôleur qui essaie au mieux d'uniformiser sa mémoire flash en déplaçant les données sur des cellules (ou secteurs) peu ou pas usées. Cela, afin d'éviter qu'une cellule ne rende l'âme d'un excès d'écritures. Son propre contrôleur ne peut pas détecter qu'une cellule a été effacée au niveau du système de fichier (seule la première partie est effacée), il est par conséquent obligé dans certains cas de lire la cellule, la réécrire ailleurs pour enfin écrire la nouvelle donnée. Procédé qui demande du temps, de l'énergie et comme il y a en tout deux écritures et une lecture, il y a usure et ralentissement du matériel. C'est là que la commande TRIM intervient!!! Au lieu d'effacer le premier maillon de la chaîne, on va indiquer au contrôleur du SSD que chaque secteur qui était utilisé par le fichier est vide. Techniquement, on n'efface pas directement les données, on indique à la table LBA du SSD (qui référence chaque secteur) qu'un secteur est vide. On va donc gagner en performances. Quand le contrôleur cherchera un secteur peu usé, il ira en priorité vérifier dans ceux qui sont vides. Au lieu d'une lecture et de deux écritures, on aura une seule écriture.

Activer la fonction TRIM, sésame qui permet de limiter l'usure et surtout la perte de performances dans la durée (l'activation de l'AHCI est obligatoire).

  

La technologie TRIM maintient le niveau de performances d’un SSD en s’assurant qu’il écrit en priorité sur des cellules vides. TRIM est intégrée aux SSD récents ainsi qu’à Windows 7/8/8.1 et 10. Pour vérifier son activation dans Windows, lancez une Invite de commandes (admin). Une fois lancé, tapez la commande suivante:

fsutil behavior query disabledeletenotify

Si vous obtenez la valeur :

DisableDeleteNotify=0

c’est que la fonction TRIM est active. Sinon, vous devez activer le mode AHCI de la carte mère de votre PC. Voir ci-après...

Activer le mode AHCI de la carte mère de votre PC au besoin.

Vérifiez bien que le contrôleur SATA du disque soit configuré en mode AHCI et non en IDE. Pour vérifier que le paramétrage du BIOS ou UEFI  a été correctement effectué lors de l’installation de l’OS:
Touche Windows + X -- Panneau de configuration – Afficher par catégorie -- Système et sécurité -- Système -- Gestionnaire de périphériques -- Contrôleurs IDE ATA/ATAPI – Double clic – Contrôleur AHCI SATA standard – Clic droit – Propriétés – Détails  -- Descriptions du périphérique – La valeur doit être: Contrôleur AHCI SATA standard. Pour modifier votre Bios ou UEFI, de l'IDE en AHCI, voir ci-après...

Paramètrez votre Bios ou UEFI de l'IDE vers l'AHCI.

  

Si vous devez modifier votre Bios ou UEFI, référez-vous à votre manuel du constructeur pour y entrer (il existe tellement de raccourcis et autres procédures, que je ne peux pas toutes les énumérer), tentez votre chance avec l'une des touches F1 ou F2 ou F3 ou F8 ou F10 ou F11 voir F12 ou encore Supp ou Echap mais apres un arrêt complet puis démarrage (pas de redémarrage) et dans les toutes premières secondes du démarrage en insistant plusieurs fois... Sans oublier certains PC où il fallait appuyer et maintenir la touche F2 et démarrer la machine pour espérer rentrer dans le bios (certains Toshiba). Trouvez ensuite la partie Avancée de l'UEFI (je prends l'exemple d'une carte mère récente) puis Configuration stockage de la puce PCH ou équivalent puis sélection du mode SATA. Vous devez avoir AHCI et surtout pas IDE. Prenez bien soin de mémorisez les changements par F10 et rebootez.

Ma réponse est OUI. On peut, les yeux fermés, acheter un SSD ou un SSD M2 de nos jours.


Il faut savoir qu'on a observé une recrudescence du taux de panne des disques durs depuis 2011 pour les HDD 2.5 et 3.5 ''. La fiabilité de certains de ces produits laisse à désirer. Si vous n'avez pas le choix des armes, préférez des modèles de tailles raisonnables comme 500Go, voire 1To maximum. Au-delà, plus vous multiplierez les  "octets", moins ce sera fiable, croyez en mon expérience. Ce n'est pas un hasard si les HDD entre 80 et 320 GO construits avant 2010, fonctionnent encore parfaitement de nos jours. Dans l'absolu, ne faites plus confiance à votre disque dur. Tous les soirs, pensez à faire une sauvegarde de vos nouveaux documents importants sur le Cloud ou sur une clef USB (éviter un HDD externe), vous me remercierez un jour !!!

Trois types de stockage en SATA 3 (6Gb/s). sont proposés aujourd'hui:

  • Le disque dur sans mémoire hybride (HDD). Attention à ne pas confondre avec sa mémoire cache...

  • Le disque dur avec en général 8 Go de SSD en mémoire hybride (SSHD).
    Ces 2 technologies fonctionnent toujours sur la base d'un mécanisme vulnérable aux chocs. A choisir uniquement pour une raison de petit budget lors de l'installation de Windows. Ils demeurent hélas toujours incontournables pour du stockage de données (à condition de ne pas dépasser 1To).

  • Le meilleur rapport qualité-prix aujourd'hui est de loin le Solid-State drive (SSD) uniquement constitué de mémoires flash enfin fiables et donc un support exempt de mécanique fragile. Samsung ne s'y trompe pas en proposant sa série 860 EVO à moins de 100€ pour son modèle de 500Go garanti 5 ans ou 150 TBW (voir 10 ans pour la série Pro). Il est important de savoir qu'un SSD doit être utilisé  pour installer Windows et vos logiciels courants. Ce n'est pas encore vraiment une solution de stockages étudiée pour vos données (films, musiques, fichiers…).
    Comme pour chaque nouvelle technologie, il y a eu quelques pots cassés à l'arrivée des premiers SSD grand public. La fiabilité n'a pas toujours été au rendez-vous. Et vu le prix des premiers modèles, ça aura rebuté plus d'un utilisateur. Je pense ce temps révolu. Ce matériel en moins de 3 ans a profité d'une évolution technologique incontestable et les constructeurs affichent fièrement une garantie de plusieurs années ou un maximum de taux d'octets consommables difficilement atteignable pour le commun des mortels.
    Limiter au maximum, les transferts directs superflus sur votre SSD et vous le verrez vieillir en même temps que vous.


Les avantages d'un SSD: insensible aux chocs. Rapide en lectures et écritures, silencieux, consomme peu et nouvelle technologie évitant les surchauffes. Un cocktail de fiabilité avec de la mémoire flash endurante.


Les inconvénients d'un SSD: encore onéreux, mais avec des prix promos qui deviennent enfin accessibles. Avec la fonction TRIM, l'effacement d'un gros fichier peut prendre quelques secondes de plus. De même, l'effacement de la corbeille est un peu plus lent quand la TRIM est active. Mais cela reste insignifiant temporellement  pour un SSD. Quant aux données effacées antérieurement, il sera plus difficile voir impossible de les récupérer.

  

Cliquez dessus pour agrandir

Cinq conseils pour économiser des opérations (écritures et lectures) superflues sur votre SSD.

Un disque SSD ne peut supporter qu'un nombre limité de lectures et  écritures avant que ses cellules ne se dégradent. Il ne doit être, à mon sens, utilisé que pour installer Windows et vos logiciels courants. Ce n'est pas vraiment une solution de stockages pour vos données (films, musiques, fichiers…). Pour cela, préférez-lui un HDD ou SSHD en 6 Gb/s. Évitez également de faire transiter vos téléchargements sur votre SSD. En clair, limiter au maximum, les transferts inutiles sur votre SSD.
Je vous détaille ci-après, 5 paramètres à modifier pour que votre SSD ne travaille pas inutilement.

Cliquez dessus pour agrandir

1

Désactiver l’indexation des disques.

L'indexation des fichiers est nativement activée sous Windows. Elle permet une recherche plus rapide sur tout le disque dur. Comme vous le savez maintenant, le SSD est beaucoup plus rapide qu’un disque conventionnel, vous pouvez donc désactiver en toute sécurité l’indexation des disques. Pour ce faire:
Touche Windows + E – clic droit sur votre SSD – Propriétés – Décocher la case: " Autoriser l’indexation du contenu des fichiers de ce lecteur en plus des propriétés de fichier" – Appliquer les modifications aux lecteurs C \ aux sous-dossiers et aux fichiers – Continuer – Ignorer Tous les fichiers non supprimables et laisser Windows modifier votre système. Ca va prendre un certain temps.

2

Désactiver les points de sauvegarde (restauration système).


Il faudra avant tout, penser à faire votre image de secours via l'outil "Sauvegarder et restaurer (Windows 7)".
Ensuite, désactivez les points de sauvegarde via:
Touche Windows + X -- Panneau de configuration – Afficher par catégorie -- Système et sécurité -- Système -- Protection du système. Sélectionnez la ligne correspondant à votre disque système, cliquez sur "Configurer". Cochez: "Désactiver la protection du système", et validez.

  

3

Désactiver la mémoire virtuelle (si vous avez au moins 4 GO de mémoire).

Si vous disposez de 4 Go ou plus de mémoire (autant faire bosser vos barrettes plutôt que votre SSD), il est possible de réduire et même d’éliminer l’utilisation de la mémoire virtuelle (nous l'éliminerons). Pour cela:
Touche Windows + X --  Panneau de configuration – Afficher par catégorie -- Système et sécurité -- Système -- Paramètres système avancés -- Paramètres (Performances) -- Avancé -- Modifier (Mémoire virtuelle) -- Si tout est grisé, décocher: "Gestion automatique du fichier d'échange pour les lecteurs" -- Cocher: "Aucun fichier d'échange" -- Définir -- Confirmer par Oui -- OK -- OK -- Appliquer -- OK -- Redémarrer maintenant.

4

Désactiver Superfetch.

SuperFetch est une fonctionnalité qui permet de garder en mémoire les logiciels utilisés le plus fréquemment pour y accéder plus rapidement. Une fonction qui est inutile pour un SSD.
Pour désactiver Superfetch:
Touche Windows + X – Exécuter – Copier coller:

services.msc

Dans "Services", déroulez la liste  et double-cliquez sur "Superfetch". Dans "Etat du service" cliquer sur "Arrêter" puis dans Type de démarrage, cliquez aussi sur "Arrêter" et enfin valider par "Appliquer" puis "OK".

5

Déplacer les fichiers temporaires et autres dossiers.

Pour finir, déplacez les fichiers temporaires sur un disque dur, et ce afin de limiter les écritures inutiles sur votre SSD. Dans l’Explorateur, ouvrez le disque dur que vous souhaitez utiliser pour stocker les fichiers temporaires et créez deux nouveaux dossiers TEMP et TMP. Modifier les paramètres via:
Touche Windows + X --  Panneau de configuration – Afficher par catégorie -- Système et sécurité -- Système -- Paramètres système avancés -- Variable d’environnement. Sélectionnez la variable TEMP et cliquez sur le bouton Modifier. Saisissez le chemin vers le dossier à utiliser sur le disque dur pour les fichiers temporaires et cliquez sur OK. Recommencez l’opération pour la variable TMP. Validez par OK. Vous pouvez également le faire pour  OneDrive et les applis (Path).

Ma note finale pour un SSD

Conclusion.

Après avoir lu toutes ces précisions sur la technologie SSD, vous vous dites: "Je ne suis pas plus avancé, je ne sais toujours pas quoi acheter". Je vais donc essayer de vous guider concrètement. J'ai testé plusieurs marques et mon dévolu s'est jeté sur le constructeur Samsung que je n'appréciais pourtant pas dans mon ancienne vie de  technicien TV. Ce n'était pas le plus fiable. Mais je parle là d'une époque que les moins de 20a ne peuvent pas connaître… Ce constructeur coréen a su s'adapter et maitriser des technologies qui forcent le respect en conciliant la technologie 3D V-Nand sur ses puces de type TLC permettant une densité de données très importante et un cycle de lectures/écritures plus endurant (les puces sont empilées sur 32 couches successives). Samsung continue d'exploiter  son dispositif Turbo Write consistant à utiliser une partie des NAND du SSD comme des puces SLC, c'est-à-dire qu'un seul bit est écrit à la fois. Ces puces servent de cache, dont les performances sont supérieures au reste du SSD. Une fois ce dernier revenu au repos, les données sont transférées sur les puces TLC. Ca c'est en théorie. En pratique, ça n'a quasi aucune efficacité sur les modèles de 500Go et plus. Suivant les modèles, vous aurez un contrôleur de chiffrements de vos données MEX ou MGX. Le mode Turbo, baptisé ici Rapid mode permet d'utiliser jusqu'à 4 Go de mémoire vive de l'ordinateur comme cache dans la limite de 25 % de la quantité de RAM présente. Cela permet d'augmenter artificiellement les performances, surtout en écriture, lorsque de petits fichiers sont manipulés. L'activation de ce mode requiert l'installation de l'utilitaire Samsung Magician (de bonne facture). Samsung met également à disposition l'utilitaire Data Migration qui permet de réaliser très simplement l'opération. Les débits en lecture et écriture sont plus qu'honorables. On commence par voir apparaitre en promo des SSD Samsung EVO 850 (ou nouvelle génération) de 500Go à moins de 100€. C'est le modèle  à choisir pour installer Windows de par ses performances et sa garantie de 5 ans. Mais il n'est pas vraiment conçu (avec Windows 10) pour un stockage de données où un HDD est encore indispensable. Merci d'avoir pris le temps de me lire.
                                                                  
                                                                           Hervé B

Cliquez dessus pour agrandir
Cliquez dessus pour agrandir
Cliquez dessus pour agrandir

18/20


Les côtés positifs du Lumia 950 Microsoft
Cliquez sur la croix pour sortir.


* Accepte tous les chargeurs 5V (2A conseillé).
* Accepte une carte micro sd jusqu'à 200 GO (quand elle sera commercialisée!!!).
* Batterie enfin remplaçable sans outil.
* Contacts. Nette amélioration. Convivialité.
* Ecran Amoled 5.2 '' de très bonne qualité.
* Flash triple LED. Effet naturel.
* Lecteur vidéo aux nombreux formats actuels.
* Lumia 950 simple Sim compatible 4G LTE Cat6 (jusqu'à 300 Mbps descendants). Le double Sim en a la moitié.
* Mémoire interne confortable de 32 GO.

* Peut être utilisé presque comme un pc avec Continuum.
* Photo au format DNG supportée.
* Poids (150g) et dimensions raisonnables.
* Radio FM enfin intégrée dans la mise à jour du nouveau système d'exploitation 10.0.14393 (aout 2016).
* RAM 3 GO.
* Recharge rapide via l'USB-C. Pouvoir connecter le Lumia dans les 2 sens est bien pratique.
* Recharge sans fil (Qi) intégrée.
* Vidéo UHD 4k supportée.
* Windowsphone10 très fluide sur ce modèle.
* Double Tap rétabli (tapoter 2 fois l'écran pour l'activer) avec le nouveau système d'exploitation 10.0.14393 (aout 2016).

  


Les côtés négatifs du Lumia 950 Microsoft
Cliquez sur la croix pour sortir.


* Casque fourni non intra auriculaire.
* Coque arrière en plastique très bas de gamme.
* Equaliser moins bon que ses prédécesseurs.
* Lumia 950 double Sim compatible 4G LTE Cat4 (jusqu'à 150 Mbps descendants). Le simple Sim a le double...
* Mise au point photo lente et parfois à coté de la plaque.
* Pas de lecteur d'empreintes digitales.
* Pas de récepteur FM, lamentable à ce prix. Voir ma page Windowsphone10 pour savoir comment le réactiver via la base de registre. Défaut corrigé avec la mise à jour du nouveau système d'exploitation 10.0.14393 (aout 2016) où la Radio Fm est enfin intégrée.
* Photos floues dans les coins.
* Puissance sonore en sortie casque trop limitée.
* Surchauffe de l'appareil.
* Windows Store plus que misérable.
* Double Tap (tapoter 2 fois l'écran pour l'activer) non disponible avec l'O.S d'origine, bien dommage.




PEUT-ON AVOIR CONFIANCE DANS LA TECHNOLOGIE SSD DE NOS JOURS???