Windows7passion
Grundig tv vintage
GRUNDIG PASSION
Livre d'or
HandBrake
vintage
Livre d'or
Cliquez ici pour me faire un don via le service PAYPAL.

Histoire de la Télévision (et quelques infos sur la radio)
Cliquez sur sur un lien en caractères gras de couleur bleue pour écouter le générique original (ou commentaire)
et clic droit "Enregistrer l'image sous"sur une photo en médaillon pour obtenir l'originale.

  

1926.
Le 26 janvier, John Logie Baird présente à la Royal Institution de Londres "La télévision mécanique" comportant 16 lignes, c'est la naissance officielle de la TV. Il fonde la 1ere société de télévision la "Baird Télévision Company". Il ne faut pas oublier Constantin Senlecq, notaire de profession, mais surtout scientifique autodidacte. Il fut principalement connu pour une de ses inventions, le télectroscope: un appareil capable d'analyser, de transporter et de reconstituer une image dès 1877 avec dépôt de brevet en 1907. Né en 1842 à Fauquemberques, il mourut en 1934, à l'âge de 92 ans sans avoir pu voir les premières images, dans la mesure où il était devenu aveugle. Une invention sur laquelle travaillait également en parallèle l'inventeur américain Georges R. Carey et qui fut pour beaucoup une première base de l'invention de la télévision.

1928.

Le 6 juillet, John Logie Baird dévoile la télévision couleur utilisant un seul "disque de Nipkow" divisé en 3 sections, une par couleur (RVB). Pendant ce temps, il y a prolifération de nouveaux émetteurs de radio sur le territoire, mais comme aucune nouvelle autorisation n'est accordée, ils sont tous illégaux. Il est difficile de recenser de manière exhaustive le nombre de stations en service. Elles sont probablement plus de cinquante. Certaines stations restent clandestines pour éviter des problèmes et n'annoncent pas leurs programmes. D'autres, au contraire, envoient leurs programmes à la presse pour laisser une trace, mais ne diffusent pas réellement.

1929.
René Barthélemy travaille sur un téléviseur mécanique basé sur le principe de Baird, du fait qu'il recevait régulièrement les émissions de Londres au laboratoire de la "CdC" (Compagnie des compteurs) à Montrouge. En France, la première publicité à la radio est diffusée. L'Office national de la radiodiffusion est créé, avec 11 radios d’État dépendantes des PTT et 14 radios privées. Radio Normandie est ajoutée en 1929 après avoir été oubliée en 1928. Le premier Tour de France est diffusé à la radio grâce à un matériel mis en place par Paris PTT pour suivre les différentes étapes. La National Broadcasting Company (NBC) est fondée aux États-Unis, devenant ainsi la première chaîne de radio nationale du pays. Parallèlement, la British Broadcasting Corporation (BBC) lance le BBC Télévision Service, marquant ainsi le début des émissions TV régulières au Royaume-Uni.

1931. Au début des années 30, il y a  en France 500000 radios pour 12 millions de ménages, soit 1 ménage sur 24.

En avril, René Barthélemy présente la "télévision mécanique" avec 30 lignes horizontales à Malakoff, France. En décembre, son système est choisi par le ministre des PTT, battant Baird et Henri de France. Barthélemy installe un studio dédié à la télévision rue de Grenelle. Marc Chauvierre, de chez "Integra", crée une caméra en flying spot (*) utilisée plus tard par Radio-Lyon, et commercialise du matériel pour le grand public. La première radio internationale pour les Français des colonies, "Le poste colonial", émet sur ondes courtes, rebaptisée ultérieurement "Paris Ondes Courtes", puis "Paris Mondial". (*) Une caméra en flying spot est un dispositif d'enregistrement vidéo utilisant un faisceau d'électrons pour capturer l'image ligne par ligne, adapté aux premières technologies de télévision.

1932. Il y a 1 million de postes radio en France.
Le 25 avril, la première émission de télévision parlante a lieu à Paris, réalisée aux laboratoires de la CdC (Compagnie des Compteurs) situés à Montrouge. Cette performance donne naissance à Paris Télévision, érigeant ainsi le premier réseau français de télévision, lequel affiche une résolution de 120 lignes grâce aux efforts d'Henri de France. Parallèlement, les PTT mettent en œuvre un réseau de câbles souterrains reliant Paris à Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse. Cette infrastructure permet non seulement la transmission des émissions entre Paris et les stations régionales, mais aussi la diffusion nationale d'émissions produites en Province. Pour orchestrer ces transmissions entre les différentes villes sans recourir à Paris PTT, un centre de modulation (CDM) est établi à Paris, assurant la coordination de l'envoi des émissions aux émetteurs.

1933.

Henri Queuille, ministre des PTT, installe un studio TV rudimentaire au 87 rue de Grenelle à Paris, relié en permanence à l'émetteur des PTT. Une démonstration publique de télévision parlante a lieu dans l'auditorium du Poste parisien le 25 avril. La firme américaine "RCA" (Radio Corporation of America) fabrique le tout premier tube de prise de vue, appelé "l'iconoscope", basé sur le brevet déposé dix ans plus tôt par Wladimir Zworykin, un émigré russe aux États-Unis. La réalisation de caméras avec une définition sans précédent devient possible. "Radio Luxembourg" naît. Elle sera rebaptisée "RTL" dans les années 60. La redevance radiophonique est créée en échange de la suppression de la publicité sur les postes publics.

1934.
Premier récepteur public de TV, l'"Intégra", est créé par la Compagnie des compteurs. Fondation de l'orchestre National de Radiodiffusion, le premier orchestre symphonique dépendant de la radio d’État, grâce à Jean Mistler, ministre des PTT. L'orchestre se concentre sur la musique contemporaine et connaît un succès retentissant. En 1944, il donne son premier concert radiophonique, apportant un soutien important à la coalition alliée avec les hymnes choisis. D'abord appelé Orchestre de l'ORTF, il devient l'Orchestre National de France après le démantèlement de l'Office, avec sa gestion assurée par Radio France. La première caméra expérimentale RCA à Iconoscope avec 343 lignes et 30 images entrelacées est développée aux USA pour divers tests sur le terrain.

1935.
Georges Mandel, ministre des PTT, découvre la télévision et décide de la développer en France. Le 4 février, il crée un service officiel et lance les premières émissions le 26 avril à la station de Radio-Paris-PTT. Ainsi naît Radio-PTT Vision, la première chaîne de télévision française. La définition visée est de 180 lignes à terme, mais en attendant la mise au point de la caméra par René Barthélemy, on utilise des équipements à 60 lignes et 25 images par seconde. La première émission officielle de télévision française en 60 lignes a lieu le 26 avril, inaugurée par la comédienne Béatrice Bretty. Le dimanche 8 décembre, le balayage en 180 lignes est enfin lancé, assisté de la speakerine Suzy Winker pour la première fois. Les récepteurs TV deviennent visibles dans divers lieux publics de la capitale parisienne.

1936. Il y 3 millions de postes radio en France et environ 2000 TV noir et blanc dans le monde.

La France s'intéresse de près à l'iconoscope et l'administration entame alors une période de tests comparatifs. Le 22 avril, Marc Chauvière présente le "Visiodyne Baby", un récepteur de télévision avec une image de 7 x 5 cm en 180 lignes. Radio Paris réalise la première diffusion d'une pièce de théâtre enregistrée, qui auparavant était jouée en direct dans les studios ou retransmise en direct depuis les salles. 1936, c'est aussi une France qui connait sa première campagne électorale officiellement couverte par la radio. Par la suite, les gouvernements contrôleront le contenu journalistique diffusé, entrainant une influence sur les informations véhiculées par ce média.

1937. Il y a environ 100 TV noir et blanc en France.

Dès le 4 janvier, Radio-PTTVision (mire de l'époque) propose des programmes TV réguliers, avec des émissions en soirée de 20h à 20h30 (variétés), ainsi que le matin de 11h à 11h30 (émission sur l'art) et l'après-midi de 15h à 16h (variétés). Le dimanche, de 17h30 à 19h30, un gala de music-hall a lieu. Le 10 juillet, Thomson démontre la haute définition en 455 lignes, tandis que la Compagnie des Compteurs travaille sur un nouveau matériel expérimental en 450 lignes à iconoscope avec une première mire visible à l'écran.

1938.
En avril, les émissions en 180 lignes alternant avec les 455 lignes disparaissent définitivement. En juin 1938, après la période de tests, le ministère des PTT établit des normes valables pour la télévision pendant 3 ans : porteuse vision à 46 MHz, modulation positive, 25 images par seconde (50 demi-images entrelacées), nombre de lignes entre 440 et 455, format d'image en 5/4, synchronisation représentant 30% du signal vidéo et porteuse son à 42 MHz. Malheureusement, ces normes ne seront jamais appliquées en raison de la proximité de la guerre. L'administration prévoit la mise en place rapide d'émetteurs TV en province, mais le réseau ne se concrétisera qu'au début des années 50.  Les constructeurs savaient déjà vendre leurs TV comme en atteste cette pub Marconi.

1940 à 1943. Le 12 juin 1940, l'émetteur 455 lignes de la tour Eiffel est sabordé par les techniciens français deux jours avant l'arrivée de la Wehrmacht. Le 30 juillet 1942, la télévision allemande "Paris-Télévision", également connue sous le nom de "Férnsehsender Paris", est mise en place en 441 lignes avec du matériel TELEFUNKEN d'outre-Rhin sous la direction de "Kurt HINZMANN". Des locaux dédiés sont aménagés dans la rue Cognac Jay. L'injonction berlinoise ordonnant la destruction des équipements et le démantèlement de la Dame de fer ne sera jamais appliquée. Monsieur HINZMANN convaincra ses supérieurs de garder la station pour les soldats allemands en convalescence à Paris. Il quittera finalement les lieux, laissant derrière lui un émetteur parfaitement opérationnel et parmi les plus performants au monde. La télévision française sera la première en Europe à reprendre ses émissions.

1944.

"
Paris-Télévision", la chaîne allemande, arrête ses émissions le 12 août à 23h30. Le 1er octobre, les activités reprennent dans la rue Cognac Jay avec des essais d'émissions de télévision en 441 lignes en circuit fermé (pas de diffusion hertzienne), les travaux ayant été initiés par les Allemands. Il est vrai que les Américains interdisent désormais l'utilisation de l'émetteur de la tour Eiffel. Celui-ci sera rendu disponible le 1er octobre 1945. Ces expérimentations permettent aux techniciens français de se former et de s'adapter au nouveau matériel. La première chaîne de télévision française est renommée Télévision française.

1945. En fin d'année, environ 1000 téléviseurs noir et blanc sont en service en France.

Le 20 juin, une nouvelle ère de télévision hertzienne commence avec des émissions professionnelles diffusées de 10h à 11h du matin, émanant d'un émetteur de 30W situé rue Cognacq-Jay. Pour l'instant, seule une mire ou une photographie peut être admirée par les téléspectateurs. C'est également la création de la RDF, Radio Diffusion Française, marquant ainsi l'intervention de l'État dans le développement de la radio et de la télévision en France. Toutefois, après le départ des Allemands, plus de 70% des pylônes existants d'avant-guerre ont été détruits ou sabotés, créant un défi immense pour la reconstruction.

  

1946 à 1947.

Maïté Célérier de Sanois
lance "La Femme chez elle", le premier magazine féminin télévisé pour Marie-Claire. Pierre Tchernia présente "
L'équipe de l'émission". Les premières émissions de radio expérimentales en Modulation de Fréquence ont lieu entre le 214 rue Raymond Losserand et le Palais Berlitz, vitrine de la RDF à Paris, avec un émetteur de 500 watts diffusant de 12h à 14h tous les jours de la semaine. Le développement de la télévision en France prendra encore quelques années en raison de coûts élevés. L'année 1947 marque le redémarrage de la télévision française d'après-guerre, avec l'apparition des premiers tubes cathodiques ronds.

1948. Jacques Sallebert commente en direct pour la première fois "le Tour de France" depuis le parc des Princes où le vainqueur est récompensé. La retransmission de l'arrivée du Tour sur les Champs Élysées n’est que très récente (1974). "la Messe de Noel de la cathédrale Notre-Dame de Paris" est également diffusée en direct pour la première fois. Le 20 novembre, François Mitterrand choisit le futur standard de la télévision française en 819 lignes. Contrairement à l'Europe qui opte pour 625 lignes, la France revendique une télévision de qualité en haute définition, affirmant que c'est "l'image la meilleure du monde". Les essais débuteront le 15 novembre 1949. Le standard allemand de 441 lignes sera maintenu jusqu'en 1958. Et enfin, instauration de la redevance TV en France pour un montant de 3000 francs de l'époque (soit 117€ en 2022 d'apres l'INSEE) contre 1000 francs pour une radio déjà taxée depuis 1933.

1949.

Premières émissions de TV françaises en 819 lignes avec un programme quotidien d'une heure par jour en fin d'année. RDF (RadioDiffusion Française) devient "
RTF" (Radiodiffusion - Télévision Française), introduisant les speakerines Jacqueline Joubert et Arlette Accard, suivies plus tard de "Catherine Langeais" la plus populaire des présentatrices de l'époque. Le "Premier journal télévisé" de 15 minutes par Pierre Sabbagh, sans présentateur à l'écran, va connaître son heure de gloire dès le 29 juin à 21h.  François Chalais présente "Reflets du cinéma". La première chaîne de télévision française est renommée RTF Télévision.

1950. On compte moins de 4000 téléviseurs noir et blanc en France.

Le 25 avril, la télévision française débute officiellement sous le nom de RTF Télévision en 819 lignes. Une mire au graphisme soigné, mais peu connue, apparaît sur les écrans. Le 24 février, Claude Barma réalise son tout premier direct en diffusant la pièce de théâtre classique "Le jeu de l'amour et du hasard" de Marivaux, depuis la Comédie-Française à Paris. En octobre, le feuilleton inaugural "Agence Nostradamus"produit pour la télévision française est diffusé. La réception de cette série sera assez chaotique en raison d'une transmission "hertzienne" incertaine.

1951. Le journal télévisé est avancé à 20h sur l'unique chaîne française. Le CCIR à Genève adopte le standard de 625 lignes, isolant la France (819 lignes) et le Royaume-Uni (405 lignes). En septembre, CBS dévoile le système américain de télévision couleur NTSC. En octobre, la France voit naître "La Tribune de l'Histoire", une émission radiophonique impressionnante en termes de longévité, qui durera jusqu'en 1997 de Paris Inter à France Inter. Animée par Alain Decaux, André Castelot et Jean-Claude Colin-Simard, elle débute comme un simple magazine d'actualité historique pour les jeunes du jeudi. Cependant, dès 1963, une transformation progressive la métamorphose en une évocation dramatique unique, où des acteurs talentueux donnent vie à des personnages historiques et des événements majeurs. Aux États-Unis, Ampex Corporation présente un magnétoscope professionnel à 50 000 $ prévu pour être commercialisé dans quelques années.

1952. On compte 23000 téléviseurs noir et blanc sur le territoire français.
La finale de la Coupe de France de Football (Nice-Bordeaux) est diffusée en direct pour la première fois à la télévision. François Chalais anime avec passion "Reflets de Cannes" au festival. "La vie des animaux" de Frédéric Rossif débute sur les écrans cathodiques en août sous les commentaires de Claude Darget. L'émission, "36 chandelles", présentée par Jean Nohain est lancée en octobre. Un convertisseur permet désormais aux récepteurs 441 lignes de recevoir des émissions en direct comme en 819 lignes. Enfin, une idée datant de 1935 se concrétise cette année à la RTF avec l'attribution d'un emplacement situé quai de Passy dans le 16e arrondissement de Paris devant accueillir toutes les activités de la radiodiffusion de service public. Ce sera la Maison de la radio, inaugurée par le Général de Gaulle en 1963. 

1953. Explosion des ventes en France avec 125 000 téléviseurs noir et blanc. Le couronnement en direct de la reine Elizabeth II le 2 juin est salué comme une performance internationale mémorable, suscitant un fort engouement parmi les Français pour l'acquisition de téléviseurs. Dans l'Hexagone, le plan d'équipement établi en décembre a tiré les leçons de cet événement et alloue les ressources financières nécessaires pour déployer enfin des émetteurs et des réémetteurs sur tout le territoire pendant les années 50. Le 19 juillet, la première diffusion du Bulletin météo a lieu. C'est aussi le début de l'émission littéraire "Lecture pour tous", présentée par Pierre Dumayet, Pierre Desgraupes et Max Pol Fouchet qui durera 15 ans. Par la suite, la célèbre "Séquence du spectateur" est lancée chaque dimanche jusqu'en 1989, puis rebaptisée "La séquence du téléspectateur" avec Catherine Langeais en voix off. Enfin, le premier tube cathodique couleur avec 3 canons à électrons fait son apparition.

1954. On compte en France 430000 téléviseurs noir et blanc.
"Télé Match" est le premier jeu télévisé, animé par Pierre Bellemare (type jeu de l'oie). Suivi d'"Art et magie de la cuisine", première émission culinaire, présentée par Catherine Langeais et le chef Raymond Oliver. La légendaire "Piste aux étoiles" dont la conduite du spectacle est assurée par Roger Lanzac, continuera jusqu'en 1976 avec les célèbres clowns Les Bario. C'est aussi l'année de la création de l'"Eurovision". En France, les programmes des stations régionales de la RTF sont diffusés de 19h00 à 20h30 sur l'unique chaîne de télévision. En avril, RCA commercialise la première télévision couleur CT 100 aux États-Unis, tout en industrialisant le magnétoscope professionnel à enregistrement longitudinal. Première diffusion des 24H du Mans à la télévision le 13 juin.

1955.
"La Boîte à sel
," première émission d'actualité satirique présentée par Pierre Tchernia, Jacques Grello et Robert Rocca, s'arrêtera en 1960 pour éviter la censure. En janvier, sous le nom d’Europe numéro 1, est lancé un projet de radio périphérique sur différentes fréquences successives (640 kHz, 250 kHz, 245 kHz, et 238 kHz). Ce déploiement perturbe les radiophares de l'aéroport de Genève, entraînant des plaintes de la Finlande et du Danemark, ainsi que des perturbations pour l'émetteur de Kalundborg en Norvège, sans oublier Radio Luxembourg à 234 kHz. Finalement, en avril, Europe 1 se fixe définitivement sur la fréquence de 183 kHz. Premières émissions de Télé Luxembourg CLT. En novembre, l'émission judiciaire de la RTF "
En votre âme et conscience" prend son envol.

1956. On compte 500000 TV noir et blanc en France.

Cette année, l'emblématique "
Mire au cheval de Marly" de la RTF fait son apparition. L'incendie de l'émetteur 441 lignes de la tour Eiffel interrompt sa diffusion, entraînant l'arrêt définitif du standard et l'offre d'aide financière pour l'achat de postes 819 lignes. Il ne reste plus que 5000 téléviseurs en 441 lignes. Le système couleur S.E.C.A.M. (Séquentiel Couleur A Mémoire), développé par Henri de France, est présenté par la RTF le 30 mars, tandis que François Chalais anime "Cinépanorama". En mai, l'émission  "Enigmes de l'Histoire" propose des reconstitutions théâtrales historiques, animée par André Castelot, Alain Decaux et Stellio Lorenzi. Et en novembre, "Sport dimanche" puis "A l'école des vedettes". voient le jour.

1957.

La caméra explore le temps”, série télévisée créée par Stellio Lorenzi, André Castelot et Alain Decaux, débute le 14 septembre et sera diffusée jusqu'en 1966. Cette anthologie reconstitue des événements historiques, faisant suite à "Enigmes de l'histoire". Les premières images en direct du fond de la mer sont présentées par le Commandant Cousteau. Dans les années 1950, la télévision française a commencé à diffuser des émissions de variétés musicales, mettant en vedette des chanteurs populaires de l'époque tels qu'Édith Piaf, Charles Aznavour et Gilbert Bécaud.

  

1958. En fin d'année, on compte 683000 téléviseurs noir et blanc en France.


L'époque change, et chaque soir, de nombreux foyers sont baignés dans une nouvelle lueur sombre générée par une abondance de postes de télévision en service. Début janvier, la première diffusion de l'émission policière "Les cinq dernières minutes", avec Raymond Souplex dans le rôle de l'inspecteur Bourrel captivera les téléspectateurs jusqu'en 1975. Avec au total, 56 épisodes et la célèbre réplique finale : "Bon Dieu ! Mais c'est bien sûr !". Les feuilletons "Fury" et "Rintintin"  se présentent sur la RTF. Le 12 juin, le Général de Gaulle réalise la première allocution télévisée d'un homme politique. Enfin, le standard de 441 lignes, qui, je le rappelle, est d'origine germanique, est abandonné.

1959. En janvier, "5 colonnes à la une" devient la première grande émission d'information. "Télé Dimanche", un programme de divertissement créé par Raymond Marcillac, fait surface. En février, "Discorama" présentée par Denise Glaser, traite de l'actualité, de la chanson, du disque, du théâtre et des nouveaux talents. "Paris-Club" remplace "Télé-Paris" de 1947. En avril, une nouvelle série, "Ivanhoé" est lancée, suivie en octobre par "La quatrième dimension", une série surnaturelle à succès. Le 24 décembre, la télévision célèbre son 1 500 000ème téléspectateur en offrant "La pendule de Houriez" en cadeau de Noël, permettant de régler sa montre et de patienter durant les interludes et interruptions techniques. Sony présente son premier téléviseur portable noir et blanc TV8-301 avec un écran de 20 cm (fonctionnant sur secteur ou batterie interne d'une autonomie de 3 heures), tandis que Toshiba commercialise son magnétoscope à enregistrement hélicoïdal.

  

1960. Au début des années 60 et en une décennie, le nombre de ménages à posséder une TV fut décuplé.

 Sur la première chaîne, "Le petit conservatoire de la chanson" animé par Mireille, débute le 15 juin 1960 et se poursuivra jusqu'en septembre 1974. Maurice Brunot crée le "Petit train Rébus". Un interlude divertissant en cas de problème technique ou d'avance sur l'horaire prévu. Chaque wagon présente le fragment d'un rébus. Le jeu télévisé français “La Tête et les Jambes”est diffusé sur la première chaîne de la RTF et reprendra sur Antenne 2 de septembre 1975 à juillet 1980. Il est présenté par Pierre Bellemare, Philippe Gildas et Thierry Roland pour la partie sportive. Les enfants et adolescents peuvent apprécier les dramatiques diffusées dans l'émission culturelle, "Le théatre de la jeunesse".

1961.
Léon Zitrone
sera au cœur des journaux télévisés sur la RTF, l'ORTF, TF1 et enfin Antenne 2. "
Age tendre et tête de bois", un show mis en lumière par Albert Raisner, pointe le bout de son nez. "Tête de bois et tendres années" prendra la relève en 1966. D'autres séries apparaissent, dont "Destination danger" en mai, "Le temps des copains" puis "Le chevalier Lancelot" en octobre, "Poly" de Cécile Aubry et "Les coulisses de l'exploit", une émission sportive présentée par Jacques Goddet et Raymond Marcillac en décembre. Pierre Sabbagg anime le premier jeu télévisé "L'homme du XXe siècle" avec une machine électronique (Sidonie) pour les questions et les réponses des candidats via un clavier. Le carré blanc devient un symbole télévisuel.

1962.

"
Intervilles" animé par Guy Lux, envahit les écrans. "Bonne nuit les petits" apaise les plus jeunes grâce à Gros ours, qui deviendra un an plus tard Nounours. Sacha Distel lance son émission “Sacha Show”, cette année-là. Le 11 juillet, le premier essai de retransmission de télévision par le satellite Telstar 1 entre les États-Unis et la France donne naissance à la Mondiovision. Cette première retransmission en direct depuis Andover (USA) est reçue en France au centre de télécommunication spatiale de Pleumeur-Bodou en Bretagne.

  

1963.
Sur la première chaîne, des émissions telles que
Thierry la Fronde”, "Le chevalier de maison rouge" et "Janique Aimée" sont diffusées. "Au nom de la loi" est la première série américaine avec Steve McQueen diffusée à 20h30. En décembre, la deuxième chaîne française est testée avec un standard européen de 625 lignes UHF. La RTF diffuse son dernier "Journal télévisé" le 19 avril, suivi par les premières "Actualités télévisées". L'émission de variétés "Les raisins verts", créée par Jean-Christophe Averty, s'exhibe sur la première chaîne et suscite des polémiques dès son lancement. En France, le premier téléviseur noir et blanc portatif entièrement transistorisé, modèle modèle Telecapte de Celard, est commercialisé avec un écran de 51 cm.

1964. Il y a 5 millions de TV noir et blanc en France.

En janvier, "
Les Incorruptibles" sont diffusés sur la première chaîne de l'ORTF. Au dernier semestre, on retrouve le "manège enchanté", "Pollux", "Histoires sans paroles" et "Rocambole". "La caméra invisible" avec Jacques Rouland, Jacques Legras, Pierre Bellemare et Jean Poiret divertit le public, suivi de la série anglaise "Le saint" mettant en scène le célèbre Simon Templar. Georges de Caunes présente "Le journal télévisé du soir" pendant 2 ans. La deuxième chaîne TV en noir et blanc, encore appelée "chaîne 2", commence ses émissions le 8 avril. En juin, une loi renomme la "RTF" en "ORTF". Et c'est en juillet que "Michel Drucker" débute en tant que commentateur sportif à l'ORTF, après un stage.   

1965.
"
Jeux sans frontières", la version européenne d'"Intervilles", née de l'idée du Général de Gaulle, va attirer de nombreux spectateurs et téléspectateurs sur la première chaîne de l'ORTF. En janvier, cette même chaîne déploie  "Bonanza", "Zorro", "Saturnin" le canard et Guy Lux avec "Le palmarès des chansons". En mars, la série française "Belphégor" ou le Fantôme du Louvre entre en scène avec une audience exceptionnelle pour l'époque, atteignant 10 millions de téléspectateurs alors que seulement 40 % de la population française possède un téléviseur sur 48 millions d'habitants. En mai, c'est "Quelle famille", suivi de “Belle et Sébastien” en septembre, et les "Saintes chéries" en fin d'année. La deuxième chaîne impose "Dim Dam Dom" en mars, et "Le mot le plus long" en septembre.

1966.

En juillet, "
Ma sorcière bien-aimée" s'installe. Le 28 août, Pierre Sabbagh révolutionne "Au théâtre ce soir" sur la première chaîne, puis la deuxième et enfin TF1 par sa diffusion en différé. Une institution qui perdurera jusqu'en 1988 avec 411 pièces proposées. Michel Polac anime "La bibliothèque de poche" une fois par mois à 22h sur la même chaîne, tandis que "L'age heureux" et "Les Corsaires" font leur entrée en septembre. Dès octobre, “Kiri le clown” ravit les plus jeunes. Les “Globe-trotters”, deux journalistes aventuriers dans la fleur de l’âge, Pierre le Français (Yves Renier) et Bob l'Américain (Edward Meeks), parcourent le monde avec leurs économies. Pour les jeunes téléspectateurs, la deuxième chaîne propose "Flipper le dauphin" en novembre.   

1967. Le procédé couleur français SECAM est lancé par le ministre Georges Gorse le 1er octobre. A ce moment, 8 millions de téléviseurs sont vendus, dont 1500 en couleur, 63 cm, et à des prix variant entre 4000F et 5000F. Les TV couleur sont quatre à cinq fois plus chers que les noir et blanc, tandis qu'une Renault 4 coûte 4800F. La deuxième chaîne présente son nouveau logo couleur et diffuse des émissions telles que "Vidocq" en janvier, "La maison de toutou" en mars, et "Les enquêtes du commissaire Maigret" avec Jean Richard. Elle accueille aussi la série "Agents très spéciaux" en janvier, "les dossiers de l'écran" en avril avec des films à thème et des débats. A l'instar de la célèbre série anglaise "Chapeau melon et bottes de cuir" avec Diana Rigg (Emma Peel) et Patrick Macnee (John Steed) qui se révèle sur la "1". En septembre, la "2" innove avec "Monsieur Cinéma"de Pierre Tchernia, puis dévoile "Mission impossible" et "Le fugitif".

1968. Il y a 10 millions de téléviseurs couleur et noir et blanc en France. Les "Shadok" sont programmés tous les soirs à 20h30 sur la première chaîne. En mai, la diffusion est momentanément interrompue en raison de protestations de téléspectateurs indignés, mais reprendra en septembre. Les dessins d'oiseaux et les textes de Jacques Rouxel, lus par Claude Piéplu, rencontreront finalement un grand succès. En décembre, la première chaîne présentera "La publicité de marque" ainsi que quelques séries populaires telles que l'Inspecteur "Columbo" (Peter Falk avec comme pilote "Inculpé de meurtre") et "L'homme du Picardie" (Christian BARBIER). "Skippy le kangourou" ravira les plus jeunes. En septembre, les écrans accueilleront "Midi magazine", une émission de variétés créée par Georges Folgoas et animée par Danièle Gilbert et Jacques Martin. La série britannique "Le prisonnier" avec Patrick McGoohan (numéro 6) fait irruption sur la deuxième chaîne.

1969. On compte 135000 TV couleur en France. Le 21 juillet, des millions de téléspectateurs français (et 600 millions dans le monde) assistent aux premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune à 3h56. La première chaîne met sur orbite plusieurs émissions telles que "Mannix" en janvier, le jeu "Le Francophonissime" en avril, "Daktari" en août, "Les envahisseurs" en septembre avec Roy Thinnes (David Vincent), ainsi que "Le Schmilblic" animé par Guy Lux. En octobre, "Jacquou le croquant" est diffusé, suivi de "L'homme de fer" en novembre. Sur la deuxième chaîne puis TF1 jusqu'en 1990, on retrouve les "Animaux du monde". Pour les jeunes, "Aglaé et Sidonie" et "Mon ami Ben" s'installent sur la première chaîne, tandis que "Pépin la bulle" l'est sur la chaîne concurrente. Parallèlement, les premières télécommandes de TV couleur sans fil à ultrasons font leur apparition au salon de Paris, et 900000 autoradios seront achetés en 1969.

  

1970.
Le 17 février, la première chaîne de télévision révèle
A armes égales”, une émission politique française réalisée par Igor Barrère, avec la participation de Michel Bassi, Alain Duhamel, André Campana et Jean-Pierre Alessandri. Le même jour, Michel Polac présente “Post-Scriptum”, une autre émission de critique littéraire qu'il a dû interrompre en mai 1971 pour avoir abordé le thème de l'inceste. Puis, le 19 mai, la deuxième chaîne fait éclore “Aujourd'hui Madame”, un magazine télévisé quotidien français destiné aux femmes au foyer, créé par Armand Jammot. Et enfin, il convient de mentionner l'émission  "Le club de la presse" animée par Jacques Sallebert, ainsi que les aventures de  "Colargol", destinées aux plus jeunes qui se maintiendront jusqu'en 1974.

1971.
Sur la deuxième chaîne, diffusion des feuilletons
Quentin Durward” et "Arsène Lupin" ainsi que l'émission "Le Grand Amphi" présentée par Jacques Chancel, prévue pour une durée d'un an. Le "Ciné-club" prend forme le 10 octobre, en fin de soirée, sur la même chaîne, animé par les historiens du cinéma Claude-Jean-Philippe et Patrick Brion. En septembre, la première chaîne, entame la série "Sam Cade" avec Glenn Ford dans le rôle du shérif, suivi en décembre par "Schulmeister l'espion de l'Empereur" avec Jacques Fabbri. La deuxième chaîne accueille également "Aux frontières du possible" avec Pierre Vaneck et Elsa Andersen, représentant le B.I.P.S. (Bureau International de Prévention Scientifique).

1972. On compte 1045000 TV couleur et 12660000 TV noir et blanc en France.
En janvier, sur la deuxième chaîne, "Des chiffres et des lettres" remplace "Le mot le plus long" et devient le jeu TV ayant duré le plus longtemps à ce jour. Le feuilleton "La demoiselle d'Avignon", la série humoristique britannique "Amicalement votre" et  "Poigne de fer et séduction" s'imposent. Sur la première chaîne, on retrouve "Le grand échiquier" animé par Jacques Chancel qui va migrer cette année sur la "2" pour y rester jusqu'en 1989 ainsi que le feuilleton "Le 16 à Kerbriant" avec Louis Velle. Egalement au programme :  "L'homme qui revient de loin" toujours avec Louis Velle, une série fantastique angoissante pour l'époque, "Autobus A Imperiale" pour les jeunes, et enfin "Au dela du réel". La troisième chaîne "C3 en couleur et son générique" est lancée le 31 décembre avec une diffusion entre 19h et 22h.

1973. On compte 1605000 TV couleur et 12935000 TV noir et blanc en France.
Le feuilleton “Le Jeune Fabre” créé par Cécile Aubry, débute sur la première chaîne, ainsi que le magazine littéraire “Ouvrez les guillemets” présenté par Bernard Pivot. Sur la même chaîne, les téléspectateurs disposent chaque samedi du programme “La Une est à vous”, animé par Bernard Golay, où est entamée la série “Les Mystères de l’Ouest”. Toujours sur la première chaîne, on retrouve "Graine d'ortie" et "Ile mystérieuse" avec Omar Sharif. La deuxième chaîne dévoile "Anna et le roi" avec Yul Brynner. Francis Lay, signe le générique "Les étoiles du cinéma" diffusé en début de soirée à la télévision (= les yeux du cinéma en photo). Musique reprise et modifiée en 1976 pour le "Cinéma de minuit" sur la troisième chaîne, où les séries "La porteuse de pain"  et "Hawaï Police d'état" sont également au rendez-vous.

1974.
Le 7 juillet, l'ORTF n'est plus. Elle est scindée en 7 sociétés indépendantes. En septembre, "l'
île aux enfants" est mise en oeuvre sur C3 avec "La Noiraude", "La Linea, "Gribouille" etc. La série “Les Brigades du Tigre” (diffusée jusqu'en 1983) et "Kung fu" en avril, ainsi que "Les Rues de San Francisco" en octobre, arrivent sur la deuxième chaîne (ORTF 2). La première chaîne de l'ORTF devient TF1 (Télévision Française 1). On y retrouve "Deux ans de vacances", "Chéri bibi", "Un curé de choc" et "Chapi-Chapo" pour les plus petits. Décembre fait connaître, "La cloche tibétaine", relatant l'expédition de Beyrouth à Pékin organisée par André Citroën avec le jeune comédien Coluche. "Roger Gicquel" y présente le journal de 20 heures.

1975. On compte 3010000 TV couleur et 12900000 TV noir et blanc en France. TF1 va produire des génériques successifs pour son "JT de 20H", tandis que l'ex ORTF 2, rebaptisé Antenne 2, présente une magnifique "Ouverture d'antenne créé par Folon". Les "JT de 20H" de la "2" seront diffusés de 1975 à 2016. FR3 déploie aussi ses "JT successifs" le 1er janvier. En décembre, TF1 effectue sa transition vers la couleur à Paris avec "Les visiteurs du mercredi", "Cosmos 1999", "Jo Gaillard" et "Midi Première". Sur Antenne 2, Jacques Martin anime le "petit rapporteur" tandis que Bernard Pivot va mettre en scène "Apostrophes" jusqu'en 1990. Maritie et Gilbert Carpentier vont produire "Numéro 1" sur TF1 jusqu'en 1982, et cette même chaîne va faire émerger "Samedi est à vous" jusqu'en 1976. De son côté, Antenne 2 lance "Stade 2" et "Kojak". Pendant ce temps, la troisième chaîne introduit l'emblématique émission "Thalassa". Enfin, la SFP voit le jour le 6 janvier.

1976. En juin, TF1 met sur les rails "30 millions d'amis", suivi en décembre par "La petite maison dans la prairie" avec 205 épisodes. "Le commissaire Moulin" sera également au rendez-vous jusqu'en 2008, mettant en vedette Yves RENIER. Les séries cultes "Happy Days", "Davy Crockett" et "Daniel Boone" complètent le programme. Sur Antenne 2, "Les sentinelles de l'air" sont proposées pour les plus jeunes le dimanche, ainsi que la "Cérémonie des César" qui sera diffusée ultérieurement sur Canal+ en clair. En septembre, trois émissions dominent les grilles de programmes : "L'école des fans", animée par Jacques Martin sur la "2", tandis que sur FR3, on retrouve "Les jeux de 20 heures" avec Maître Capello et le “Cinéma de minuit”, orchestré par Patrick Brion. Par ailleurs, JVC lance le premier magnétoscope à K7 VHS au Japon, commercialisé en France dès 1978.

1977. On compte 5050000 TV couleur et 12160000 TV noir et blanc en France.

Dorothée et ses amis promettent d'enchanter les plus jeunes. Chaque dimanche de 12h00 à 21h30, Jacques Martin animeraBon dimanche” sur Antenne 2 pendant plus de 10 ans. Toujours sur la 2, les "Têtes brulées" avec le major Greg Pappy Boyington et son chien Barbaque, un Bull-Terrier, vont vite faire parler d'eux. De même, Kermit la grenouille et Miss Peggy la cochonne divertiront toute la France avec le "Muppet Show" dans cette série humoristique incomparable. Le 25 juin, le système Antiope est créé, permettant l'envoi de textes informatiques par le biais de la télévision, marquant ainsi les débuts du Télétexte à la française.

1978. En cette année-là, TF1 met sur orbite "L'île perdue", "Serpico" et “Starsky et Hutch”, totalisant 92 épisodes, ainsi que le premier tirage télévisé du loto le 11 janvier par Christine Trevisan. Par la suite, elle délivrera les résultats en direct chaque mercredi à 19h53. "Dorothée et ses amis" se transforment en "Récré A2" assistés du célèbre dessin animé "Goldorak" et resteront pendant 10 ans sur Antenne 2. D'autres séries incluent “Médecins de nuit”, une série française de 38 épisodes créée par Bernard Gridaine (alias Bernard Kouchner), ainsi que "Drôles de dames". FR3 propose "Il était une fois l'homme", une série d'animation et de vulgarisation scientifique et historique retraçant l'histoire de l'humanité, qui rencontrera un immense succès. N'oubliez pas de réécouter le "fou rire communicatif de Denise Fabre", en compagnie de Garcimore lors du Kaléidoscope du samedi 6 mai sur TF1.

1979. On compte 7600000 TV couleur et 11090000 TV noir et blanc en France.

Depuis 1976, Patrick Poivre D'arvor s'impose au "le journal de 20h" d'Antenne 2 et devancera même celui de TF1 dès 1982. Ce JT durera jusqu'en 1983, alternant une semaine sur 2 avec Christine Ockrent à partir de 1981. En février, le téléfilm américain en 4 parties "Holocauste" nous interpelle dans le cadre des "Dossiers de l'écran" sur Antenne 2, marquant les esprits à jamais. TF1 diffuse les séries: "L'étrange Monsieur Duvallier" mettant en vedette Louis Velle en juin et "Les 400 coups de Virginie" en compagnie d'Anicée Alvina en décembre. C'est également l'année de la naissance du "Teletel", futur "Minitel".

  

1980. Suite àDimanche Martin”, “Bon Dimanche” pointe le bout de son nez depuis le théâtre de l'Empire sur Antenne 2, et perdurera jusqu'en juin 1998. De nombreuses émissions vont s'y succéder: “Incroyable mais vrai”, remplacée par “Le monde est à vous”, puis par  “Sous vos applaudissements”. Enchaînant ensuite avec “L'École des fans”, “Thé dansant” et “Les voyageurs de l’histoire”. L'émission satirique “Ainsi font, font, font” va également marquer les esprits en révélant de jeunes talents tels que Laurent Gerra, Virginie Lemoine, Laurent Ruquier et Laurent Baffie. Sur la même chaîne émergent les séries TV "Petit déjeuner compris", avec Marie-Christine Barrault, Pierre Mondy et Bryan Ferry, ainsi que "Papa poule" avec Sady Rebbot. Sans oublier "Jeudi cinéma" diffusé tous les 15 jours. "The Benny Hill Show" officiera sur FR3 pendant 20 ans. Par ailleurs, la péritel devient obligatoire sur les  TV couleur français.

1981. Michel Polac anime "Droit de réponse" sur TF1, un programme de débats en direct souvent polémique, chaque samedi soir, pendant une période de 6 ans. On retrouve également le feuilleton "Pause café" et l'interminable série "Dallas" avec ses 357 épisodes. "7 sur 7" est animée par Jean Louis Burgat et Erik Gilbert. Ensuite, Jean Lanzi la coanime en alternance avec Anne Sinclair, qui prendra finalement les rênes seule jusqu'en 1997, date à laquelle elle se retirera pour ne pas gêner la carrière politique de son mari, Dominique Strauss-Kahn. Cette remarquable journaliste affichera une longévité de 500 émissions sur treize ans. Sur Antenne 2, Philippe de Dieuleveult s'impose dans "La chasse au trésor" puis "La chasse aux trésors" avant de disparaître mystérieusement lors d'une expédition sur le fleuve Zaïre en 1985. Sur la même chaîne, "Magnum" voit le jour. Depuis le 23 mars, en France, le balayage en 819 lignes à la norme E n'est plus obligatoire sur les téléviseurs.

1982. On compte 11880000 TV couleur et 10175000 TV noir et blanc.
Antenne 2 modernise son logo et propose de nouveaux programmes tels que “Les Enfants du rock”, “Mardi Cinéma” présenté par Pierre Tchernia en alternance avec les "Dossiers de l'écran" qui remplace "Jeudi cinéma". On retrouve également “Champs-Elysées” avec Michel Drucker en direct le samedi soir, très populaire. “L'Heure de vérité”, devient une émission politique incontournable animée par François-Henri de Virieu. Et enfin, l'offre s'enrichit avec “Le Théâtre de Bouvard” et "L'académie des 9". Sur FR3, on retrouve "La dernière séance" avec Eddy Mitchell et "La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède" animée par Pierre Desproges. TF1 présente la célèbre "Joêlle Mazart" de Pause-café (Véronique Jannot). La télédistribution par câble est lancée et une redevance est imposée sur les magnétoscopes dans l'Hexagone.

1983. On compte 13195000 TV couleur et 9025000 TV noir et blanc en France.

Le programme satirique “Le Bébête Show”, créé par Jean Amadou, Stéphane Collaro et Jean Roucas, est diffusé sur TF1 jusqu'en septembre 1995. Antenne 2 propose la série "Chips", mettant en scène deux motards aux caractères opposés de Los Angeles. FR3 offre aux plus jeunes les séries "Fraggle Rock" et "L'inspecteur gadget" à partir d'octobre. En même temps, le réseau TF1 met fin à la diffusion en noir et blanc (norme E) des émetteurs VHF 819 lignes en France, permettant désormais une diffusion en couleur sur tout le territoire français.

  

1984. On compte 14480000 TV couleur et 8670000 Tv noir et blanc en France.
En janvier, TV5, une chaîne francophone est diffusée par satellite sous l'impulsion de la Belgique, du Canada, de la Suisse et du ministère des Affaires étrangères français, alors dirigé par Claude Cheysson. Puis, le 4 novembre, la toute première chaîne privée cryptée de France, initialement prévue sous le nom de Canal 4, fait irruption en tant que "Canal +" à la suite d'une erreur de lecture lors de sa création. Dès son lancement, cette chaîne à péage innove avec le "Top 50", animé par Marc Toesca, spécialement conçu pour les "ptits clous". Le générique du "Journal de TF1" subit des ajustements, et les émissions “Cocoricocoboy” et "Marie Pervenche" s'installent pour un moment. En parallèle, sur Antenne 2, “La Chance aux chansons” est mise en avant.

1985. On compte 15720000 TV couleur et 8350000 TV noir et blanc en France.

La matinale "Télé matin", animée par William Leymergie, prend forme sur Antenne 2. Cette chaîne propose également le feuilleton ,"Maguy" ainsi que "C'est encore mieux l'après midi" présentée par Christophe Dechavanne. Par ailleurs, Antenne 2 organise la première "Cérémonie des 7 d'or" visant à récompenser les acteurs du monde de la télévision, mais cette émission sera rapidement abandonnée en raison de désaccords entre les chaînes partenaires. TF1 réagit en introduisant un nouveau concept intitulé “Tournez manège”, parodié en 1990 par les Inconnus dans leur sketch culte "Tournez ménages".

1986. On compte 18540000 TV couleur et 6460000 TV noir et blanc en France.

Le 28 janvier marque la naissance de la chaîne de télévision "TV6" qui deviendra M6 un an plus tard. Le 20 février, c'est au tour de "la Cinq" de faire ses débuts, suivie de près par "la sept" le 23 février, et enfin "Paris première" le 15 décembre. Parallèlement, une émission quotidienne d'information intitulée "Le 19/20", démarre sur France 3. "L'inspecteur Derrick", initialement diffusé sur la Cinq, puis sur France 2 et enfin sur France 3, verra sa diffusion arrêtée suite à des révélations concernant le passé nazi de l'acteur principal Horst Tappert. Par ailleurs, la France abolit la redevance sur les magnétoscopes.

1987. En mars, "M6"remplace TV6 et lance des émissions innovantes pour l'époque comme "Turbo" avec Dominique Chapatte toujours d'actualité le dimanche en 2023 et "Culture pub". Sur Canal+, les Nuls débarquent avecObjectif nul jusqu'en avril. Puis en septembre, diffusée en clair, "Nulle part ailleurs" deviendra emblématique jusqu'en 2001, avec encore les Nuls, les Guignols de l'info, la Météo, le Zapping... Sans oublier le lancement de la série "Stalag 13" avec papa Schultz. Sur TF1, privatisée par Bouygues, Nicolas Hulot présente “Ushuaïa dès septembre et Jean-Pierre Foucault animera "Sacrée soirée" jusqu'en 1994. France 2 diffuse  “La Marche du siècle avec Jean-Marie Cavada, qui restera 5 ans sur Antenne 2 puis 7 ans sur FR3. Et rappelons-nous  "MacGyver", capable de réparer une centrale nucléaire avec un simple chewing-gum. Enfin, FR3 installe  "La classe" animée par Fabrice en remplacement des jeux de 20 heures.         

1988. Christophe Dechavanne animeCiel mon mardi” sur TF1 jusqu'en juin 1992. Julien Lepers présente “Questions pour un champion” sur FR3 puis France 3, mais sera poussé vers la sortie en 2016 pour être remplacé par Samuel Etienne. Canal+ propose la série atypique "Palace" de J.M. Ribes, diffusée ensuite sur Antenne 2 en 1989. "Les arènes de l'info", créées pour rivaliser avec le "Bébête Show" de TF1, se distinguent sur la quatrième chaîne. L'émission économique "Capital" de M6 s'impose le dimanche soir dès octobre et perdure encore en 2023. L'introduction de la télévision analogique avec le D2Mac Paquet innove avec le passage au format 16/9 (son en numérique et vidéo en analogique avec une compression temporelle). Cependant, le succès escompté ne sera jamais au rendez-vous, poussant ses concepteurs à l'abandonner en l'an 2000.

1989. On compte 23225000 TV couleur et 5060000 TV noir et blanc en France.
En octobre, la célèbre émission en caméra cachée “Surprise sur prise”, imaginée par l'humoriste québécois Marcel Béliveau, fait son retour sur TF1 après un bref passage sur Canal+ un an plus tôt. Ensuite, elle est diffusée sur France 2 en 1993 avant de revenir sur TF1 en 1998. Pour enfin retourner sur France 2 en 2020. Parallèlement, sur la "1", les téléspectateurs peuvent découvrir la suite de "Pause-café" par le titre "Pause café, pause tendresse", mettant toujours en scène Véronique Jeannot alias Joêlle Mazart dans son rôle d'assistante sociale. Les chaînes publiques Antenne 2 et FR3 fusionnent sous la présidence commune de Philippe Guilhaume. Malheureusement, deux émissions ne survivront pas à l'air du temps : "La séquence du téléspectateur" sur TF1 et "Le grand échiquier" sur Antenne 2.

1990. Le premier numéro d' “Envoyé spécial”, une émission de la rédaction d'Antenne 2, est prévu le jeudi 18 janvier. Le 22 juin marque également la 724ème et dernière d' "Apostrophes". Le 7 juillet, "Fort Boyard", un nouveau jeu télévisé, est initié en soirée toujours sur Antenne 2. C'est la fin pour "Les animaux du monde", diffusée depuis 20 ans sur TF1. Dans le même temps, Canal + propose la légendaire "Les nuls l'émission", en direct tous les samedis à 22 h depuis le studio Gabriel. "Les Nuls" étaient accompagnés d'un hôte comédien qui participait aux sketches, ainsi que d'un invité musical interprétant deux titres en direct. L'émission était remplie de fausses publicités, de fausses bandes-annonces et comprenait aussi "L'Édition", un faux journal télévisé du soir. Par ailleurs, c'est aussi l'année de création de  "Canal Jimmy" qui cessera d'émettre en 2015.

  

1992.Coucou c'est nous” une émission animée par Christophe Dechavanne, avec l'assistance de Patrice Carmouze et la participation de chroniqueurs tels que Sophie Favier, Pierre Bellemare, Charly et Lulu, sera présente sur TF1 jusqu'en juin 1994. C'est l'année d'importants changements dans le paysage audiovisuel français. Antenne 2 se métamorphose en "France 2" et FR3 devient "France 3". Quant à "La Cinq", elle cesse définitivement d'émettre à minuit le 12 avril, pour être remplacée par "Arte", diffusant de 19h à 1h du matin à partir du 28 septembre. Le 27 décembre, "Le grand bluff", présenté par Patrick Sébastien sur TF1, atteint un record d'audience faramineux avec 17,5 millions de spectateurs, soit 3 téléspectateurs sur 4. Parallèlement, la télévision au format 16/9 est introduite dans les magasins, offrant en théorie une meilleure expérience télévisuelle. De plus, le Mpeg 2 est choisi pour la diffusion par satellite dans le cadre de la TV numérique.

1994.
"
Studio Gabriel" et "Les enfants de la télé" arrivent sur France 2, tandis que "Samedi est à vous" sur TF1 et "Ciné-club" sur France 2 sont supprimées. La Cinquième commence à émettre sur le même réseau hertzien qu'Arte, donc ses programmes cessent d'être diffusés à 18h59. En juin, la chaîne d'information "LCI" est créée. A partir de septembre, TF1 permet la réception du son stéréo grâce au procédé NICAM (728 kbits/sec à la norme L), qui signifie Near Instantaneous Companded Audio Multiplex, soit le multiplexage audio à compression quasi instantanée. Thomson sera le premier fabricant français à proposer des téléviseurs équipés de ce procédé.

1995.
France 3 initie en janvier "
Un siècle d'écrivains", une collection de 257 documentaires sur des écrivains du XXe siècle, présentée par Bernard Rapp. La dernière émission fut consacrée à Antoine Chuquet, un écrivain imaginaire ! A la même période et à l'occasion des 40 ans de la chaîne, "RTL TV" est renommée "RTL9". Parallèlement, "Les Z'amours", présentés par Tex, débutent sur France 2 dès février. Enfin, en décembre, un tournant majeur dans le domaine technologique a lieu en France avec le lancement du "Digital Versatile Disc" (DVD), traduit en français comme le "disque numérique polyvalent". Ce support novateur de vidéo numérique ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine du divertissement et de la technologie.

2002 à 2003.


La série américaine "24 heures chrono", apparue sur Canal+ en septembre, a la particularité de proposer une narration en temps quasi réel. Elle rencontre un franc succès dans l'Hexagone. En octobre, le lancement de la première "Box V1" chez Free permet aux utilisateurs de regarder la télévision par ADSL. Le 7 janvier, "La Cinquième" est renommée "France 5". Depuis peu, le métier de technicien télé est en déclin, dans la mesure où les avancées technologiques en matière d'intégration et d'interconnexion ne permettent que le remplacement de modules plutôt que des réparations au composant.

  

2005.
"
Kaamelott" est une série française humoristique et dramatique sur fond d'Histoire, créée notamment par Alexandre Astier, diffusée de janvier 2005 à octobre 2009 sur M6. La série s'inspire de la légende arthurienne et propose une vision décalée en présentant un roi Arthur qui peine à être à la hauteur de la tâche que les dieux lui ont confiée. Entouré de chevaliers de la Table ronde peu doués, il doit faire face à la chute de l'Empire romain et aux incessantes incursions barbares tout en cherchant à obtenir le Saint Graal. Le 31 mars, la TNT française est opérationnelle avec les formats Mpeg 2 et Mpeg 4 (pour les chaînes payantes). Suite à cela, la diffusion d'Arte sur la TNT française devient accessible, 24h/24, à tous les Français sur le programme 7.

2006 à 2007.
"
On n'est pas couché" est une émission de débat télévisé, qualifiée d'"infodivertissement". Programmée chaque samedi soir en deuxième partie de soirée vers 23 h sur France 2, elle est animée par Laurent Ruquier. Principalement enregistrée au Moulin-Rouge, puis au Studio Gabriel le jeudi soir, ce concept consiste à inviter les protagonistes à se succéder dans le fauteuil de l'interview. Ils y sont confrontés au duo de chroniqueurs, qu'ils soient journalistes ou non, souvent de manière polémique. La série "Prison Break" connaît un succès historique sur M6, rassemblant jusqu'à 7,5 millions de téléspectateurs. Au Japon, Sony commercialise les tout premiers lecteurs HD "Blu-ray disc" (PlayStation 3), sans oublier Toshiba et son format concurrent, le "HD DVD", qui sera abandonné en 2008.

2008.


Patrick Poivre d'Arvor est débarqué du journal télévisé de 20h de TF1 en juin, après avoir accompli 21 ans de bons et loyaux services, laissant ainsi sa place à "Laurence Ferrari" (écoutez ses adieux ici). Le 31 octobre, la "TNT HD" française est instaurée, utilisant le standard Mpeg 4 H264 avec une résolution maximale de 1920 x 1080 pixels en mode entrelacé. La première mise en service concerne uniquement un premier multiplex (R5) en haute définition cette année-là, regroupant les chaînes TF1, France 2, Arte, M6, le groupe AB (NT1, RTL9, TMC) et Canal +.

  

2009.

Les chaînes du groupe France Télévisions prennent la décision de ne plus diffuser de publicités après 20 heures et décalent le début de leurs programmes en prime time à 20h35 à partir du 5 janvier. Parallèlement, M6 lance son nouveau journal télévisé baptisé le "19:45" avec désormais, un présentateur. A la même époque, en décembre, les premiers téléviseurs en 3D font leur apparition sur le marché, tandis que la fabrication des tubes cathodiques est presque totalement abandonnée. Il a fallu attendre 2015 pour un abandon définitif des écrans cathodiques grand public.

  

2010. Une nouvelle émission humoristique: "On n'demande qu'à en rire" (Ondar) de Laurent Ruquier arrive en septembre et faute d'audience s'arrêtera en 2014. Elle aura pourtant permis de faire connaître une bonne partie des humoristes actuels comme Olivier de Benoist, Arnaud Tsamère et son complice Ben, Jeremy Ferrari, Les Lascars Gays, Florent Peyre, Nicole Ferroni, Artus, Ahmed Sylla, Antonia, Les Décaféinés, Steeven et Christopher, Arnaud Cosson, Aymeric Lompret, Kev Adams, Anthony Joubert, Kevin Razy, Vérino, Garnier et Sentou, Constance, Zidanie, Les Kicékafessa, Lamine Lezghad, Paco et Waly Dia. Sans oublier les ovnis Babass et Monsieur Fraise. Le 24 novembre à minuit, arrêt définitif des émissions de Canal + en analogique (bandes VHF I et III). Bienvenue à Canal+ numérique.

2011. Philippe Gougler reprend l'émission "Des trains pas comme les autres" sur France 5. Son concept offre une expérience de voyage ferroviaire originale en permettant la découverte de pays, de leurs habitants et de leurs paysages emblématiques ou méconnus le long de voies ferrées spécifiques. Cette émission a été initiée en 1987 sur Antenne 2, puis sur France 2, par François Gall, un passionné de voyages qui en assurait la voix off. Cette première version s'est poursuivie jusqu'en 2008. Le 8 mars à 00h04, l'émetteur historique français situé sur la tour Eiffel met fin définitivement aux émissions télévisuelles qui avaient débuté en 1935. La norme de diffusion L et le standard couleur SECAM français sont abandonnés, conduisant ainsi à l'extinction de la télévision analogique sur tout le territoire français le 29 novembre. Vous pouvez télécharger ici la carte de France du calendrier prévisionnel des zones d'arrêt de 2009 à 2011.

2012. Nouvelle TV Ultra HD, encore appelée Quad HD, TV UHD ou 4K, correspondant à un ratio supérieur ou égal à 16:9. Elle est équipée d'une entrée HDMI compatible avec les signaux Ultra HD à différentes fréquences (24, 25, 30, 50 ou 60 images par seconde). La dalle doit afficher une résolution minimale de 3840 x 2160 pixels sans nécessiter de sur-échantillonnage. Il convient de souligner que les termes "4K" et "Ultra HD" sont souvent associés par les constructeurs, mais ils ne désignent pas exactement la même résolution. Dans le contexte cinématographique, un film 4K possède une résolution de 4096 x 2160 pixels, tandis que le format Ultra HD des téléviseurs est de 3840 x 2160 pixels. Cette norme est établie par le Commissariat à l'Energie Atomique le 19 octobre, et les premiers modèles, tels que le TV SONY KD-84X9005, arrivent en fin d'année. Création de 6 nouvelles chaînes TNT gratuites en HD (6ter, L'équipe HD, Chérie HD, Numéro 23, HD1 et RMC Découverte) le 12 décembre.

2013.

Antoine de Caunes est aux manettes du "Grand Journal" sur la chaîne Canal+ pendant deux saisons avant d'être remercié. A la rentrée 2015, Maïténa Biraben prend la tête de l'émission. Suite à l'arrivée de la nouvelle direction, la chaîne perd ses valeurs, entrainant à court terme le départ de 381 000 abonnés. Dans un autre registre, profitez de ce moment cocasse de la vie politique française. Christiane Taubira, Le 5 février 2013 à l'Assemblée nationale, fut prise d'un fou rire lors de l'examen d'un projet de loi. Elle se trouva dans l'incapacité de répondre à la question posée par un député, comme le rapporte la source LCP.

1991.
L'émission “
Bouillon de culture”, dès son premier numéro, était initialement dédiée à toutes les formes de culture, mais elle s'est rapidement centrée sur la littérature, d'abord diffusée sur Antenne 2, puis sur France 2. Initialement prévu pour le dimanche soir, elle a rapidement été déplacée au vendredi soir, dans le même créneau horaire qu'"Apostrophes", qu'elle va remplacer de janvier 1991 à juin 2001, avec toujours Bernard Pivot pour l'animer. Antenne 2 passe à une diffusion 24h/24 à partir de juillet. Les "Arènes de l'info", qui depuis ont été renommées "Les guignols de l'info", s'intègrent parfaitement dans l'émission "Nulle part ailleurs" sur Canal +, et bénéficient désormais d'une excellente notoriété.

  

1996 à 1999. Karl Zéro anime "Le Vrai Journal" sur Canal+ le dimanche de 12h40 à 13h30. L'émission a pour objectif de dévoiler des sujets ignorés par d'autres journaux télévisés français. Le présentateur propose un mélange de reportages journalistiques et de sketches réalisés avec trucages. Karl Zéro y tutoie les personnalités qu'il interviewe. En 2006, il est licencié suite à l'affaire du faux témoignage impliquant Dominique Baudis. "MR Bean" officie sur France 3 en version francisée dès 1996 (après son bref passage de 1993 sur ARTE en V.O). La même année fait surface "La carte aux trésors" toujours sur France 3 et pour une période de 13 ans. En juillet au Mans, le lancement de Cybercâble constitue la première offre commerciale d'accès à Internet sur le câble, offrant ainsi aux utilisateurs une connexion Internet. En 1997, Fujitsu vend en France son premier TV plasma, après l'avoir dévoilé au Japon en 1992. Pioneer et Philips vont lui emboîter le pas dans le courant de l'année.

2004.
"
J'irai dormir chez vous" est une série de documentaires français qui explore les différentes cultures à travers le monde. Diffusée dès janvier sur diverses chaînes telles que Voyage, Canal+, France Télévision et maintenant RMC Découverte, l'émission est animée par Antoine de Maximy. Ce dernier part en voyage en solitaire vers des destinations variées, où il s'immerge chez les habitants locaux pour partager un repas et passer la nuit. L'objectif de cette aventure est de mieux comprendre le mode de vie et les coutumes de chaque lieu visité. Dans un autre registre, "Le Grand journal" fait irruption en clair sur Canal+ à la fin du mois d'août. Animé d'abord par Michel Denisot, il forme ensuite un duo avec Daphné Burki. Monsieur Denisot décidera de quitter l'émission en juin 2013.

1939. On estime à moins de 300, le nombre de téléviseurs noir et blanc ou plutôt "Radio-viseur" vendus en France contre 10000 en Angleterre et 4000 en Allemagne. Mais l'Hexagone compte 5 millions de postes radio.
Le samedi 2 septembre, les Parisiens ne se doutent pas qu'ils regardent pour la dernière fois une émission de la Radiodiffusion nationale Télévision première chaîne, en noir et blanc, avec une définition de 455 lignes. Le dimanche 3 septembre à 17 heures, la France déclare la guerre à l'Allemagne suite à l'agression de la Pologne. Sous l'ordre des autorités militaires qui prennent le contrôle de l'émetteur de la tour Eiffel, la télévision française est contrainte d'interrompre ses émissions avant l'arrivée des forces d'occupation.

2016.

Le 5 avril, la norme de compression MPG2 est abandonnée en faveur du MPG4 H264 pour les émissions haute définition de télévision numérique française. La chaîne D8 se voit rebaptisée C8 dès septembre. Depuis 2015, suite à l'arrivée d'un nouvel actionnaire majoritaire au sein de Canal +, une politique de rigueur fut mise en place. Malheureusement, celle-ci entraina le départ de 9 animateurs et d'une partie de l'équipe dirigeante au cours de l'année 2016.  En conséquence, le nombre d'abonnés diminua encore, cumulant une perte de 400 000 abonnés.

  

2000 à 2001.
L'émission "
On a tout essayé" de France 2, animée par Laurent Ruquier avec ses chroniqueurs et des invités, est diffusée de septembre 2000 à juin 2007. Au départ, elle était programmée toutes les deux semaines, le mardi en deuxième partie de soirée, de septembre 2000 à juin 2001. En septembre 2001, elle passe en access prime time pour une diffusion hebdomadaire jusqu'à sa clôture en juin 2007. En septembre 2007, elle est remplacée par "On n'a pas tout dit", qui ne durera qu'une saison, probablement pour des raisons politiques. En parallèle, France 3 installe en direct "On ne peut pas plaire à tout le monde", animée par Marc-Olivier Fogiel, avec la coanimation d'Ariane Massenet, puis de Guy Carlier de 2000 à 2006 à différentes heures de la soirée (troisième, deuxième et première partie).

2018. L'intelligence artificielle (IA), de plus en plus démocratisée, cherche à simuler les capacités cognitives humaines à l'aide d'algorithmes de calcul, permettant ainsi aux ordinateurs d'exécuter des tâches et de raisonner de manière similaire à l'être humain. Cette avancée devrait révolutionner de nombreux secteurs d’activité, notamment la médecine, les sciences, la finance, l’automobile, et bien d’autres encore. Néanmoins, certains chercheurs craignent qu'elle ne représente une menace pour l'humanité. Il est donc crucial que la société mette rapidement en place des régulations visant à favoriser son essor dans une direction saine et éthique.

  

VIDEOS DE 3 ANCIENS SALONS DE LA TELE CI-DESSOUS.

REVIVEZ LE SALON DE PARIS 1965

REVIVEZ LE SALON DE PARIS 1967

REVIVEZ LE SALON DE PARIS 1969

1965: la miniaturisation par transistors rencontre un succès lors de ce salon 1965.

1967: octobre va voir arriver la télé couleur en France d'où l'effervescence lors de ce salon 1967.

1969: après le premier pas sur la lune, la TV couleur va connaitre réellement cette année là, un succès grandissant. Les premieres télécommandes sans fil TV à ultrasons apparaissent dont un modèle Continental Edison démesuré... De nombreux constructeurs présentent leurs nouveautés dans ce 27 ième salon biannuel devenu international.

Cliquez ici pour visualiser le 25 ième salon international RADIO TV 1965
Cliquez ici pour visualiser le premier salon international RADIO TV COULEUR 1967
Cliquez ici pour visualiser le deuxième salon international RADIO TV COULEUR 1969

Accueil  -  Chronologie du Multimedia  -  Forum retrotechnique  -  GrundigPassion  -  LCD QLED OLED  -  Liste des constructeurs TV  -  Livre d'or  -  MKV  -  Pubs

Merci de signer mon livre d'or avant de partir
Cliquez ici pour me faire un don via le service PAYPAL.
Cliquez ici pour me faire un don via le service PAYPAL.

Site mis à jour le 11/02/2024