GRUNDIG REVUE 1986
GRUNDIG REVUE 1987
GRUNDIG REVUE 1988
GRUNDIG REVUE 1989
GRUNDIG PASSION
Grundig historique allemand
Grundig historique allemand suite
Grundig 83 84 85 fr
Grundig 1990 fr
Grundig 91 92 fr
Grundig 93 94 fr
Grundig 95 96 fr
Grundig 1997 fr
Grundig 1998 fr
Grundig 1999 fr
Grundig 2000 fr
Grundig 2001 fr
Grundig 2002 fr
Grundig 2003 fr
Grundig 2004 fr
GRUNDIG PASSION
GRUNDIG PASSION
Grundig 83 84 85 fr
Grundig 1990 fr
Livre d'or

Retrouvez les revues françaises TV-VIDEO GRUNDIG de 1986 à 1989, en cliquant sur une des couvertures et consultez l'historique ci-dessous. Chaque exemple en gras, a sa photo en médaillon qu'il suffit de survoler pour identification et cliquer pour agrandir. Mon avis de technicien est affiché via une à cinq étoiles sur chaque photo.


1986.

Châssis (50Hz) CUC 2200, 2400 et de haut de gamme CUC 2500 à 2800.

Châssis (50Hz) CUC 3500, dérivé du CUC 2500 déjà exploité par le ST 55-255 Euro, pour le premier combi TVR 5500 Euro avec tension + C spécifique de 200V. Il était équipé d'un magnétoscope VHS VS 300 économique (5000f quand même) aussi peu fiable que le VS 200 ou VS 180. Un léger ronflement BF provoqué par des points de masse multiples, pouvait être perceptible quand les TV + magnétoscope étaient reliés via l'antenne et la péritel. Il fallait alors couper la liaison de masse audio pin 4 de la péritel du TV.


Le CUC 2000 basique était agréable à dépanner dans l'ensemble. Il adoptait un nouvel IC driver ligne TDA 8140 comportant une porte nand pour une mise en sécurité ou veille télécommandable. Ses premiers pas furent difficiles. Il chauffait beaucoup parce que mal filtré par un 220uF côté tension +B qui évoluera en + E. Cette valeur passera à 1000uF à partir du CUC 4000. Quand il en avait marre, cet IC saturait et mettait le TV en "relaxation définitive". Il fallait aussi se méfier, sur la commande de base du transistor ligne, du condensateur en série 220uF 40V qui séchait et provoquait la destruction du BU ligne intempestivement. Un rapide contrôle à l'oscillo était fortement recommandé. Le TDA 8140 sera exploité jusqu'au CUC 6891 hors CUC 5000 basique. Le CUC 2000 va vite virer à l'économie avec les CUC 2400 90° mono et CUC 2500 90° stéréo à "monotransfo" capricieux aux interminables modifications d'usine. Rappel ici du fonctionnement de l'alimentation à base de TDA 3640 et pannes connues.


On découvrait également le tout beau tout neuf IC synthétiseur de fréquence à boucle PLL interne SDA 3202 (Siemens) qui va par la suite se décliner en SDA 3302 (Siemens) ou encore M6204 (Telefunken) non compatibles. Les versions CMS "CIC" arriveront très vite avec le TY (XV) 448110, voire le TY44860 ou encore le MC 44826... Ce circuit intégré était toujours le premier à lâcher et n'était pas pièce service suite à l'amorçage du tripleur toujours en vigueur à cette époque. Un échange standard complet du bloc tuner s'imposait et coûtait un bras. Peu de techniciens savaient qu'il était possible de commander un SDA 3202 seul chez AKAI à bas prix sans oublier de refaire au préalable toutes les soudures de masse du blindage. D'autres grossistes le vendaient, mais bien trop cher.


Les tuners compatibles "réseaux câblés" apparaissaient et une version mieux protégée des influences radio sur le BUS I2C était disponible (la référence finissait en 08).


Ce nouveau châssis inaugurait, pour les TV à télécommande, justement le BUS I2C (Inter Integrated Circuit Bus) afin de gérer tous les réglages, son, image, programmes TV, voire la géométrie quelques années plus tard. Une mémoire à écriture électrique de type Eeprom était sollicitée pour conserver l'ensemble des paramètres de l'appareil. Ce procédé numérique de transmission de données (asynchrone bidirectionnel à 2 lignes + masse) entre IC conçu par Philips en 1982 va faciliter la tâche des ingénieurs. Mais peut être un peu moins celle des techniciens quoique je garde un excellent souvenir de ces deux lignes SDA = Sérial Data Line pour les données en série et SCL = Sérial Clock Line pour l'horloge. Il faut juste en rappeler le principe de fonctionnement. D'un côté, un processeur maître qui donne des ordres, reçoit des infos et instaure l'horloge et de l'autre, des IC esclaves. Tous les circuits intégrés reliés pouvaient être émetteurs et récepteurs. Après chaque sollicitation, la validation de la fin de transmission était confirmée par acknowledge, ce qui sera utile plus tard pour la maintenance des 100Hz de la marque allemande.


Ce Bus I2C allait parfaitement convenir pour l'adaptation du premier et unique module mixte Antiope et CEEFAX sur les châssis CUC 2000 du P37 242 Euro au M70 290 Euro. Il suffisait de sélectionner sur la télécommande la touche Texte/TV puis VT/AT pour avoir l'un ou l'autre. C'était assez simple à distinguer. Si SOM s'affichait en blanc, vous étiez sur Antiope français. Si le chiffre 100 s'affichait en vert, vous étiez sur le CEEFAX. De mémoire, ce module enfichable coutait une cuisse. Soit presque 500F en échange standard et quasi 1000F à l'achat pour le technicien... Ca existait aussi sous forme de kit... Et si Antiope ne fonctionnait pas, le TV intégrait un processeur ZC 89504, au lieu d'un ZC 89501, ne permettant pas la commutation directe en norme 1 (L et L'). Il suffisait de couper le strap de mise à la masse de sa pin 9 pour que tout rentre dans l'ordre. Souvenir, souvenir!!! 


Arrêt définitif de la commercialisation des TV noir et blanc. Les télécommandes mixtes TV – Vidéo deviennent définitivement compatibles avec l'ensemble du matériel de la marque.


Les magnétoscopes VHS évoluaient en intégrant la fonction HQ pour une meilleure qualité vidéo. Premier caméscope VHS VS 150 Autofocus Sécam (fabrication Hitachi).


La commercialisation des lecteurs CD audio à technologie "monofaisceau" CDM2 PHILIPS continue , avec entre autres, le lecteur CD35 X version nouvelle génération moins fiable qu'un CDM1.

1987.
Châssis (50Hz) CUC 3500 stéréo 90° du TVR 5504 EURO.
Châssis (50Hz) CUC 3300, 3400, 3410 et de haut de gamme CUC 3600 à 3850.
Le transformateur unique aux 3 étages, primaire, secondaire et THT, équipera globalement les TV GRUNDIG de 1986 à 1990 (CUC 2400(a) génération 2, 2500 et série 3000). Pour la première fois, la mise en veille n'avait plus besoin de relais. Les mauvais contacts charbonnés ou leur blocage par une graisse sèche étaient ainsi définitivement mis au placard. Il suffisait de saturer totalement la base du BU ligne pour mettre l'appareil en veille sans risque et à moindres frais. Ce châssis fera d'ailleurs une première victime. Le T55-340 Euro qui héritera d'une tâche de pureté en bas de l'écran, générée par un monotransfo au rayonnement trop généreux. Son remplacement par une version adaptée s'imposera. Neuf et déjà en panne, ça ne faisait pas très sérieux!!! Il ne sera pas rare de voir les enroulements N, M et K se couper en vieillissant. Hors garantie, ça coûtait quand même plus de 500 francs pour le client final sans la M/O ni le déplacement...


Cette nouvelle série de CUC 3000 50Hz adoptait le tout récent circuit intégré Philips TDA 2579 pouvant identifier automatiquement un émetteur en 60 Hz. Cet IC de synchro sera désormais logé dans le module FI pour mieux faire oublier l'ancêtre TDA 2595 et son module base de temps, sauf sur les TVR 5500, 5504 et 5505. Le côté anecdotique de cette génération d'alimentation, s'il devait y en avoir un, venait du fait qu'elle était synchronisée parfaitement sur la fréquence ligne et que le blocage de son transistor d'alimentation coïncidait exactement avec le minimum de courant du BU lignes. La perte d'énergie était quasi nulle sur le transistor qui ne chauffait pas. D'où l'absence d'origine du radiateur sur le BUT11A, BUT 56A ou 76A qui pouvait intriguer un néophyte. Mon stagiaire de l'époque avait quand même cherché pendant une semaine après ce radiateur fantôme avant que je lui révèle le pot aux roses. Et c'était un BTS.......


Une autre réelle avancée venait de son balayage trame désormais géré par le TDA 8170 (= TEA 8170, mais surtout pas de TDA 8170 SGS) intégrant, comme ses prédécesseurs, un ampli de puissance, un premier générateur de tension doublée pour le retour trame via une diode de connexion + un condensateur réservoir et un second générateur pour la tension de référence. Cet ampli trame, d'une fiabilité exemplaire, sera exploité de 1987 à 1992 jusqu'au CUC 6890 hors CUC 5000 basique. Une évolution par le TDA 8174 apparaitra ensuite sur les châssis CUC 6000 de 1994 à 96 et sur le CUC 6330 de 1997. Le châssis à monotransfo , qui à ma connaissance ne gérera aucun télétexte, sera abandonné avec l'arrivée de l'excellent CUC 4000.


Les grandes tailles d'écran Jumbo 95 cm et Baby Jumbo 82cm faisaient leur apparition. Le M95-390 Euro était tellement lourd avec ses 125Kg, qu’il fallait être 4 (principe de la chaise à porteurs) pour le déplacer grâce à deux barres à insérer dans les colonnes des haut-parleurs. Heureusement, le tube monstrueux pouvait rester chez le client en cas de panne. Il suffisait d’adapter son châssis CUC 3850 sur un tube 70cm par l’intermédiaire d’un kit (adaptateur d'impédance) pour le dépanner sans oublier au préalable, de passer provisoirement le +A de 124V à 118V.


Les CUC 3600 à 3850 abandonnaient le relais de veille et ses faux contacts pour une mise en stand-by via un nouveau régulateur LM 317 + le driver ligne TDA 8140 télécommandables. A partir de cette série 3000, il n'était plus possible officiellement d'utiliser les BF du TV comme amplificateur seul. La fonction HIFI consistait, désormais, à désactiver le module audio et transmettre la source sonore du téléviseur, à un ampli externe, sans couper l'image. Il était tout de même prévu, via une légère modification consultable ici, de retrouver l'ancienne fonction HIFI avec commandes possibles du volume sonore + tonalités par la télécommande en exploitant la source injectée venant des entrées son de la péritel noire, image à l'arrêt.


Un deuxième combi TV/magnétoscope 55 cm (CUC 3500), TVR 5504 Euro à base d'un nouveau VHS VS 415 EURO enfin digne, mais sans la fonction AIDC (voir sa définition année 1989 ci-dessous) arrivait déjà en magasin.


Les tuners TV devenaient multi systèmes recevant par l'antenne quasi le monde entier (dans la zone de réception de l'émetteur). Premier caméscope VHS-C VS-C 50 Autofocus Sécam (fabrication JVC).

1988.
Châssis (50Hz) CUC 3500 stéréo 90° du TVR 5504 EURO.
Châssis (50Hz) CUC 3300, 3400, 3410, 3491, 3510 stéréo et de haut de gamme CUC 3600 à 3850.
Encore un nouveau combi TVR 6300 Euro (CUC 2600) avec un VHS 445 EURO HIFI toujours aussi peu fiable.


Le M55 3559 Multi (CUC 3510) Monolith TV 55cm 50Hz sera le premier d'une série à tube 110° (PHILIPS) à la très respectable qualité d'image pour l'époque.


Une nouvelle gamme moyenne stéréo apparaissait en 63cm avec le ST63-360 Euro et en 70cm (CUC 3510). Hélas, toujours dotée d'une alimentation à monotransfo. On était loin du Monolith. Le son de 2x10w max était juste correct mais c'était tout de même un TV respectable quoique trop cher à mon gout.


Le TV 50Hz portable français "GLOBE TROTTER" P 37-342/900 Multi (CUC 3491 fonctionnant sur batterie entre 10 et 30v et secteur entre 80 et 260v) faisait son apparition. Très apprécié de par sa réception HF quasi mondiale dans la zone de réception de l'émetteur.


Blaupunkt commençait par sous-traiter ses téléviseurs couleur chez Grundig. Cette collaboration prendra fin en 1996.


1989.
Châssis (50Hz) CUC 3500 stéréo 90° du TVR 5505 EURO.
Châssis (50Hz) CUC 3300, 3400, 3410, 3491, 3510 stéréo et de haut de gamme CUC 3600 à 3850.

Enfin une gamme de magnétoscopes équipée d'un mécanisme K7 japonais fiable (PANASONIC MVSIII). Le respectable VS 525 EURO intégré dans le nouveau TVR 5505 Euro (CUC3500), et le prestigieux VS 545 Euro HIFI retrouvaient toute la philosophie de GRUNDIG dont la fonction AIDC = Auto Identification Durée Cassette autrefois baptisée ATTS = Auto Tape Time Select, la fiabilité en plus. Ils ne leur manquaient qu'une totale compatibilité avec Canal +. Mais quels bons produits et avec télétexte CEEFAX en prime pour le haut de gamme!!!


Cette gamme de magnétoscopes en Allemagne allait se développer via une multitude de modèles dont un prototype vraiment atypique. Dans le cadre de son projet Eureka 95, Grundig Allemagne avait entrepris le développement d’un magnétoscope HD MAC avec une bande passante allant jusqu’à 12MHz sur la base d’un VS 545 Euro HIFI où la "salle des machines" était modifiée de fond en comble. Il n'apparaitra sur aucune Grundig Revue allemande et encore moins française. Sans oublier son acolyte convertisseur numérique standard pour la lecture sans scintillement des signaux HDTV de la fameuse future et détestable technologie 100Hz. Ca ressemblait plus à un respirateur artificiel des pays de l’Est des seventies. Et comme dit l'autre, un 100Hz restera toujours un 100 Hz, c'est à dire po grand chose!


Le combi TVR 6305 Euro (CUC 3600) abandonnait aussi côté TV, le relais de veille et ses faux contacts pour un régulateur 12V LM 317 commutable. Et surtout, il était enfin doté du magnétoscope VS 545 EURO HIFI au grand bonheur des clients.


Les radios Satellit 400 International (sans restrictions) et Satellit 650 compatible domaine maritime sortaient cette année-là dans la lignée des appareils multibandes qui feront la renommée de la marque.

  

Cliquez ici pour visualiser la revue 1986 TV VIDEO
Cliquez ici pour visualiser la revue 1987 TV VIDEO
Cliquez ici pour visualiser la revue 1988 TV VIDEO
Cliquez ici pour visualiser la revue 1989 TV VIDEO
Monolith M 70 290 Euro

TV haut de gamme CUC 2700 1986: Monolith 70.290 EURO.
TV haut de gamme CUC 3850 1987: Jumbo M 95-390 EURO.
TV haut de gamme CUC 3850 1988: Jumbo M 95-4509 MULTI.
TV haut de gamme CUC 3850 1989: Jumbo M 95-4909 MULTI.
TV haut de gamme 70 cm CUC 3800 1989: M 70-490 MULTI.

Jumbo M95-390 Euro et M 95-4909 Multi
Monolith M70 490 MULTI
Appareil récompensé par un IF Design AWARD en 1989

Magnétoscope haut de gamme 1986: VS 385 EURO HIFI.
Magnétoscope haut de gamme 1987: VS 485 EURO HIFI.
Magnétoscope haut de gamme 1988: VS 485 EURO HIFI.
Magnétoscope haut de gamme 1989: VS 545 EURO HIFI.

VS 385 HIFI Stereo
VS 485 EURO HIFI
VS 545 HIFI EURO
Appareil récompensé par un IF Design AWARD en 1988

Revues GRUNDIG FRANCE TV-VIDEO 1986 1987 1988 1989 avec leurs histoires.
Cliquez sur une image pour l'agrandir.


  

GRUNDIG Passion - 1930.80 Al - 81.2011 Al - 1983.1985 - 1990 - 1991.92 - 1993.94 - 1995.96 - 1997 - 1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004

Merci de signer mon livre d'or avant de partir
Cliquez ici pour me faire un don via le service sécurisé PAYPAL.
Cliquez ici pour me faire un don via le service PAYPAL.